C'est Peu Dire

  • : Les Restes du Banquet
  • : LA PHRASE DU JOUR. Une "minime" quotidienne, modestement absurde, délibérément aléatoire, conceptuellement festive. Depuis octobre 2007
  • Contact

Et Moi

  • ARNO
  • Philosophe inquiet, poète infidèle, chercheur en écritures. 55°3 E 21°5 S.

Un Reste À Retrouver

  • U (30/11/2016)
    Unanimité. Elle n’a ni âme ni vie, l’unanimité, son unité vient de ce que l’on se nie pour mieux imiter. Uniformité d’animaux inanimés dont on dynamite les intimités et itère les amitiés. Inanité d’avis uniques dont on annihile les difformités. À évi...
  • Le poète (29/11/2016)
    Le poète commence, ouvre, invente et ne répète jamais ; c’est ce qui le distingue, il ne répète jamais.
  • Chant répétitif (28/11/2016)
    Et si on laissait “le champ des possibles’’ quelque temps en friche, la monoculture intensive stérilise les sols et assèche la pensée.
  • T (27/11/2016)
    Terre. Le terme est terne, peut-être, mais la chose nous concerne. Être terrienne, être terrien, ce n’est pas rien, on doit en être fiers. De couleur outremer ou vert prairie ou terre de sienne, la terre est terriblement belle. Sphère égarée dans l’univers,...
  • Le grand saut (26/11/2016)
    Il frappa le mur, claqua la porte et enjamba la fenêtre. Tant pis pour les courbatures.
  • S (25/11/2016)
    Serpent. Qu’est-ce que cet S sinueux qui serpente non sans malice, on le sent à la recherche de quelque subterfuge spécieux, ce fallacieux serpent qui progresse doucement et sifflote innocemment, tel un stratège séduisant ? Serait-ce une déesse, une sultane,...
  • Trouble dans la langue (24/11/2016)
    Épaissir la langue, la troubler, qu’on ne voie plus rien à travers elle, qu’on ne voie plus qu’elle.
  • R (23/11/2016)
    Réponses. Repaissons-nous de réponses et, la panse pleine, reposons-nous d’avoir un peu pensé.
  • Yes mais warum ? (22/11/2016)
    To be or not to be? La vie n’est pas un quiz sinon les métaphysiciens passeraient plus souvent à la télévision.
  • Q (21/11/2016)
    Questions. Quitte à se quereller, que ce soit à propos de questions pataphysiques, des quoi foutraques qui interloquent ou des quid crus qui estomaquent. Le changement climatique a-t-il une incidence sur les maniaques, les boulimiques, les Amerloques...
  • Et toc (20/11/2016)
    Et si la politique n’avait plus rien à voir avec la politique ?
  • P (19/11/2016)
    Pèlerin. Il erre sans chagrin, le pèlerin du doute, et, sans regret, sa pensée pérégrine au gré des vents lointains. Sur les chemins incertains, il appelle chaque fleur et chaque pierre et chaque oiseau, le pèlerin sans destin, et chaque maison et chaque...
  • Ça le ferait-il ? (18/11/2016)
    – J’ai envie de te dire que ces mots répétés à l’envi, tu vois, ça me donne envie de silence. – Pas de souci. – Moi je peux pas. C’est juste trop nul. – Grave. – Ils sont en mode replay, les gens, ou quoi ? – J’avoue. – Je te le dis direct, on me parle...
  • O (17/11/2016)
    Oasis. La terre est ronde comme une oasis féconde, O de vie et de lumière, elle tourne et vagabonde à en perdre le pôle. Poème sans écho, roman sans héros, elle erre dans un océan désert et sans horizon. La terre est courbe comme une oasis féconde, elle...
  • Maintenance (16/11/2016)
    Les traces ne nous replongent pas dans le passé – ce serait la noyade assurée – elles le maintiennent à la surface. Le présent est notre élément, gardons-le respirable.
  • N (15/11/2016)
    Le noumène. Chose en soi, réalité pure. Sacré phénomène, ce noumène ! Prolégomènes, peut-être, à une métaphysique future… Soit, mais pourquoi tant de -ènes ? Et ça nous mène où ce philosophème ? De nouvelles questions plus ou moins saines affluent par...
  • Dysfonction organique (14/11/2016)
    L’homme, le vil, dénature tout. Les pieds ne nous ont pas été attribués pour donner des coups mais pour fuir et les mains, pas pour faire des gestes obscènes mais pour se gratter. Comment la nature supporte-t-elle que son rejeton méprise à ce point ses...
  • M (13/11/2016)
    Mégalomane. Le gars, il réclame qu’on l’appelle “man”, et même “le man”, non mais allo ! Il ne mégote pas, son ego est sans égal. Quel âne ! Moins mélomane que monomane, il sème peu, il s’aime trop. Mais gare aux égarements qui mènent à Sainte-Anne !
  • Plus vil l’abbé (12/11/2016)
    – Dis donc Saint Pierre, que fais-tu dans le dortoir des vierges ? – Hein ? Euh, j’ai perdu ma clé. – Ah bon et ce truc qui pendouille là, sous ta ceinture, c’est quoi alors ? – Dieu, s’il te plait. D’abord ça ne pendouille pas, ensuite ce n’est pas un...
  • L (11/11/2016)
    L’l. L’l, c’est la lettre, celle qui lie, qui loue, qui mêle et coule ; colonne fluide, pilier liquide, elle élève ou allège ou allonge. Mais qui est l ? quel est-il ? Elle ou il ? ille ou el ? Où sont les paires, on s’y perd ? Est-ce mal ? On voudrait...
  • Je suis contre (10/11/2016)
    S’opposer était un rêve silencieux, puis ça a été un combat audacieux, c’est devenu un réflexe capricieux.
  • K (09/11/2016)
    Kaloupilé. Le K est un cas à part, lettre tropicale (c’est un C) et exotique (c’est un Q), elle sent bon le teck et le kaloupilé ; belle comme un batik, elle est très rock ’n’ roll. Rare au nord, elle est profuse dans les souks, chez les Kabyles et les...
  • Silence, on détourne (08/11/2016)
    Les silences autorisent toutes les lectures mais n’en interdisent aucune.
  • J (07/11/2016)
    Je. Je est un mauvais jeu d’adultes qui provoque des boursoufflures contagieuses ; c’est un piège. Les plus jeunes jouent d’autres ‘je’ : toi ou lui ou il ou elle et leur cortège de personnages. On dirait que je suis toi, on change les âges, on dirait...
  • Il gîte où, Gigi ? (06/11/2016)
    J’y nais, j’y vis, j’y gis. La Terre, éternellement.