C'est Peu Dire

  • : Les Restes du Banquet
  • : LA PHRASE DU JOUR. Une "minime" quotidienne, modestement absurde, délibérément aléatoire, conceptuellement festive. Depuis octobre 2007
  • Contact

Et Moi

  • ARNO
  • Philosophe inquiet, poète infidèle, chercheur en écritures. 55°3 E 21°5 S.

Un Reste À Retrouver

  • Qu’en sais-je ? (31/01/2017)
    Ce n’est pas parce que le savoir n’est pas toujours douloureux que le plaisir est toujours formateur.
  • Manque pas d’R (30/01/2017)
    Je ne sais s’il manque un air aux hamonistes mais leurs paroles sont plutôt chantantes.
  • Sommeil (29/01/2017)
    Le sommeil est une offrande, belle et généreuse, et je ne sais qui remercier.
  • Alternativité factuelle (28/01/2017)
    Les faits sont têtus, alors matons-les et qu'ils cessent de mentir.
  • Plus et moins (27/01/2017)
    Le soleil qui monte Le soleil qui descend Et hop un jour de plus Et puis un jour de moins Le bilan serait-il nul ?
  • Point de vue et images du monde (26/01/2017)
    Mais alors la vie de qui lisent-ils les people, dans la salle d’attente du médecin ? Et ne croyez pas qu’ils ne sont jamais malades, ils sont comme nous les people.
  • Devine qui j’ai croisé ? (24/01/2017)
    Si je venais, par quelque hasard, à me croiser dans la rue, il est peu probable que je me remarquerais.
  • Lundi vingt-trois, poème (23/01/2017)
    Avec toi, chaque seconde est une éternité divine, mon merveilleux magicien du temps, tu me dis. Et avec toi, chaque instant brille comme un diamant, comme un soleil qui veille à vie, je te dis. Oui mais il est six heures moins dix, dit le réveil discipliné,...
  • Je sera autrement (22/01/2017)
    Casser les genres, brouiller les pistes, refuser les formats et surtout, ne pas se laisser enfermer dans des boîtes. Mais pourquoi veulent-ils tous la même chose ?
  • Résolution (21/01/2017)
    Il tirait le diable par la queue quand une idée lui passa par la tête, dorénavant, il traiterait par-dessus l’épaule tout ce qui lui sortait par les trous de nez, il prendrait le taureau par les cornes, attraperait le destin par le chignon du cou, comme...
  • Indignez-vous ! (18/01/2017)
    Indigne-toi, soit, mais pas assis, la bouche pleine.
  • Le mystère du tripolarisme (17/01/2017)
    Lui : À vous ! Vous : Qui ça, moi ? Lui : Oh non, pas lui ! Moi : Non pas toi, lui. Vous : Ouais ben, vous n’êtes pas clair. Moi : C’est pourtant facile, lui c’est lui et toi tais-t… Lui : Bon, ça va, n’en rajoute pas. Vous : Merci, un peu de considération....
  • Quand d’un passé ancien rien ne subsiste (15/01/2017)
    Et le tartare d’algues, rappelait-il aussi tante Léonie à Proust ? Personne n’en parle jamais.
  • Bien visé (14/01/2017)
    Il avait plusieurs cordes à son arc : archer le jour, la nuit, il était harpiste.
  • Non et non (13/01/2017)
    Un bon candidat aujourd’hui doit râler, contester, dénoncer, s’indigner ; il gagne alors les voix des râleurs, des contestataires, des dénonciateurs et des indignés. Bien, mais c’est ensuite que cela se complique car lesdits râleurs, contestataires, dénonciateurs...
  • Demain, je vous fais un octogone (11/01/2017)
    * D’une Main fatale Il compte sa fortune Et de l’autre (main) ses pétales Le poète studieux et amoureux des quinconces La forme est rebelle mais jamais il n’y renonce Les voix de faux livres brochés Ne bloqueront pas De cet écorché Le pas * Comm. Ce n’est...
  • Tout rouge (11/01/2017)
    et si le flamboyant en fleur te tend la branche alors rougis, souris et improvise un petit pas de danse
  • La taille de l’organe (10/01/2017)
    Je rigole en pensant à la vie qu’aurait eue mon Grand-Père si la taille des oreilles avait été une indication sûre et proportionnelle de la taille du pénis. (Sur la validité de cette équation à une inconnue, j’ai le regret de vous faire savoir que je...
  • Météo intime (09/01/2017)
    J’ai mes hivers et j’ai mes étés, mes déserts et mes oasis, au-dedans aussi.
  • Dénivelé (08/01/2017)
    Ils me font rire ces « héros » du Vendée Globe qui s’effarouchent devant des creux de quelques mètres. Je vais les emmener faire quelques courses en montagne, ils comprendront ce que prendre de la hauteur veut dire !
  • La critique est facile mais l’haïku difficile (07/01/2017)
    Des mots mais pas beaucoup Ça ne vaut pas un clou – C’est mieux Sumitaku
  • Miaou (06/01/2017)
    Tu n’es pas dans le vrai monde, tentait d’expliquer Minou au poisson rouge qui faisait semblant de ne pas l’entendre, n’ayant aucune envie de le rejoindre sur le canapé.
  • Ami-ami (05/01/2017)
    Désolée mais je ne crois pas aux amitiés mâle femelle, dit la gazelle au lion qui lui proposait une sortie savane entre potes.
  • Que sont mes économies devenues ? (04/01/2017)
    Économie vient d’un joli mot grec, oikos. L’oikos, c’était bien plus que la maison, c’était la porte en bois et son crochet de métal mais aussi les enfants qui se chamaillent et font aboyer le chien et puis les pierres dans le champ dont on fera un petit...
  • La main qui voit (03/01/2017)
    C’est la main, l’organe de la vue, je veux dire la main du poète.