C'est Peu Dire

  • : Les Restes du Banquet
  • : LA PHRASE DU JOUR. Une "minime" quotidienne, modestement absurde, délibérément aléatoire, conceptuellement festive. Depuis octobre 2007
  • Contact

Et Moi

  • ARNO
  • Philosophe inquiet, poète infidèle, chercheur en écritures. 55°3 E 21°5 S.

Un Reste À Retrouver

25 mars 2010 4 25 /03 /mars /2010 03:21

Le sage agit

Le fat s’agite

Le chat il dort encore

Partager cet article

24 mars 2010 3 24 /03 /mars /2010 03:18

L’homme est un joli rêve insignifiant.

Partager cet article

23 mars 2010 2 23 /03 /mars /2010 03:07

Mentir est une chose, romancer une autre.

Partager cet article

22 mars 2010 1 22 /03 /mars /2010 10:06

Il trime et laboure

Et jacasse et fomente l’homme

Le chat il dort

Partager cet article

21 mars 2010 7 21 /03 /mars /2010 03:32

L’obsession de signification est soumission au phallus.

Partager cet article

20 mars 2010 6 20 /03 /mars /2010 03:30

« On n’efface pas les âmes avec du typex », lança Robert Lin Tsi, ex cathedra, quoique quiet dans ses espadrilles.

Tout à ma joie − une fois n’était coutume − de le comprendre, je lui enjoignais de poursuivre.

« Poursuis, RLT », lui enjoignis-je.

« La trace est aveugle et sourde et muette mais elle ne sera pas seule le soir de la Sainte-Blanche », poursuivit-il, visionnaire, tout en délogeant un petit caillou coincé dans la semelle de son espadrille droite.

« Oui je sais, comprendre n’est pas comprendre, mais, à l’inverse, ne pas comprendre n’est pas comprendre », conclus-je dépité.

Partager cet article

19 mars 2010 5 19 /03 /mars /2010 03:15

Que la puissance ne s’épuise dans l’acte.

Partager cet article

18 mars 2010 4 18 /03 /mars /2010 03:51

Arrête de jouer avec tes onomatopées.

Demain tu le regretteras, tu vis peut-être ton dernier jour.

Et puis tous ces enfants qui meurent de faim, tu y penses.

Hiérarchise.

Partager cet article

17 mars 2010 3 17 /03 /mars /2010 03:47

Rond comme un plouf

Bête comme un pouet

J’écris ton prénom

Pire qu’un ding

Plus qu’un boum

À l’ombre d’un clic

À l’ère du prout

J’écris ton prénom

Au seuil du zip

Au creux d’un whooah

En proie au pssst

En manque de pschiiit

J’écris ton prénom

Sur fond de craaac

Sans goût de scratch

            J’écris ton prénom, Paul

Partager cet article

16 mars 2010 2 16 /03 /mars /2010 03:40

Gap

L’écart se creuse entre l’infinie richesse des possibles et l’affligeante pauvreté du réel.

Partager cet article

15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 03:39

En mer, quand ça secoue dehors, accroche-toi à l’horizon.

À terre, quand ça remue dedans, accorde-toi au souffle long.

Partager cet article

14 mars 2010 7 14 /03 /mars /2010 03:03

je passerais bien mais je ne puis du coq à l’âne je suis tenu de l’âne à l’âme à la continuité désir des hommes des ailes des îles si je pouvais du veau aux olives du val au dormeur de l’heure au quart d’heure car devrais-je dire alors de l’art à vive allure de vous à moi j’aime bien les listes devant derrière les files de mots j’aime bien les files les piles d’idées des tas de tonnes de trucs datés mais je me perds sans lien sans suite sans but sans prix de tout de rien qui me lira du tien du mien qui me suivra de toi à moi me suivras-tu

Partager cet article

13 mars 2010 6 13 /03 /mars /2010 03:33

Ne pas confondre contextuel et homogène, inventif et arrogant.

Partager cet article

12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 03:40

Une idée s’invite parfois à l’improviste.

J’ouvre alors toujours un bon vieux cahier que je tiens prêt pour l’occasion.

Ensuite, vite ivres, parfois joyeusement, parfois tristement, nous refaisons le monde, elle et moi.

Partager cet article

11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 03:49

Allah dort

Dieu boude

Et Bouddha doute

Moi j’attends le tirage du super loto.

Partager cet article

10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 03:46

Déconcerter les synapses.

Partager cet article

9 mars 2010 2 09 /03 /mars /2010 03:17

Il y a assez peu de rapport, à vrai dire, entre la magistrale analyse épicurienne du désir et le 3eme adjoint au maire de la ville de Jouy-en-Josas (78), Monsieur La Molle.

Partager cet article

8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 03:16

Faire de jolies phrases et réussir sa mayonnaise.

Partager cet article

7 mars 2010 7 07 /03 /mars /2010 03:15

La régulation est la version 21e siècle de la morale.

Quelque chose entre le règlement et le réglage, entre l’article de loi et la clé à molette.

Partager cet article

6 mars 2010 6 06 /03 /mars /2010 03:36

Agacer les neurones.

Partager cet article

5 mars 2010 5 05 /03 /mars /2010 03:38

Si jeune et déjà épuisée, la Terre.

Partager cet article

4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 03:01

Plouf !

Elle imite bien le bruit de l’eau pour une pierre.

Partager cet article

3 mars 2010 3 03 /03 /mars /2010 03:53

Il n’est pas si aisé de définir le mot « définition ».

On entend bien, en revanche, qu’il s’agit d’en finir avec le défini.

À ce titre il eut été plus juste, pour la forme comme pour le fond, de parler de « défin ».

Le tout n’ayant rien à voir, malgré les apparences, avec « défunt ».

Partager cet article

2 mars 2010 2 02 /03 /mars /2010 03:37

La vie est comme une citronnade.

Son secret est le dosage de sucre.

Partager cet article

1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 10:39

Vous vous ennuyez, dites-vous.

Peut-être alors pourriez-vous tromper les ligatures, genrer les confusions ou gazer les émissions. Essayez aussi de tâcher le partage et ménager la panière. Voilà qui vous occupera. Et pourquoi ne pas apeurer les salaires, nocer les voyages et pucer les secousses.

La vie, avouez-le, vaut la peine d’être inventée.

Partager cet article