C'est Peu Dire

  • : Les Restes du Banquet
  • : LA PHRASE DU JOUR. Une "minime" quotidienne, modestement absurde, délibérément aléatoire, conceptuellement festive. Depuis octobre 2007
  • Contact

Et Moi

  • ARNO
  • Philosophe inquiet, poète infidèle, chercheur en écritures. 55°3 E 21°5 S.

Un Reste À Retrouver

8 juillet 2010 4 08 /07 /juillet /2010 02:15

Au commencement était le signe – juste après le singe.

Partager cet article

7 juillet 2010 3 07 /07 /juillet /2010 02:05

On ne naît pas individu, on le devient.

Partager cet article

6 juillet 2010 2 06 /07 /juillet /2010 02:29

Un ami, un couteau suisse, une caisse de Saint Estèphe, un petit carnet à spirale, ton sourire pour me bousculer et l’horizon pour me calmer.

Partager cet article

5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 02:42

Le problème avec les blogs c’est qu’il y a finalement plus d’écrivains que de lecteurs.

Imaginez un stade de foot avec 23 spectateurs dans les tribunes et 85 000 joueurs sur le terrain.

Partager cet article

4 juillet 2010 7 04 /07 /juillet /2010 02:50

Hier, tard dans la nuit, alors que les enfants dormaient déjà depuis plusieurs heures, juste après le passage du camion poubelle, j’ai cru entendre le grille-pain traiter le micro-onde de gros enculé, mais je ne saurais certifier la chose d’autant que je ne connais pas la voix du grille-pain, resté jusqu’à cette nuit silencieux.

Partager cet article

3 juillet 2010 6 03 /07 /juillet /2010 02:55

La norme est morne

Et la mort énorme

Alors rame et mords

Partager cet article

2 juillet 2010 5 02 /07 /juillet /2010 09:25

La carte est toujours moins que le territoire, mais le récit toujours plus que le voyage.

Partager cet article

1 juillet 2010 4 01 /07 /juillet /2010 02:38

Marseille, la vieille morue qui braille et qui pue.

Partager cet article

30 juin 2010 3 30 /06 /juin /2010 02:12

« L’avoine n’est pas l’avoine. Invente ta place quand le parking est plein », me dit Robert Lin Tsi, d’autant plus énigmatique qu’il était définitivement infoutu de réussir un créneau.

Satisfaisant ma demande de supplément d’informations il ajouta, « le train a bien tort de ne pas regarder les vaches le regarder passer ».

Peut-être vit-il passer, dans mon regard à moi, un vif désespoir patiné d’agacement.

« … » ne poursuivit-il pas.

Partager cet article

29 juin 2010 2 29 /06 /juin /2010 02:10

Méprisé par nos télescopes et nos microscopes, caché par nos écrans qui font écran, le réel, lentement et sans bruit, ignoré et hors champ, se retire.

Partager cet article

28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 02:48

Il faut de sérieuses motivations pour commencer.

Il faut d’audacieuses raisons pour continuer.

Pour finir, presque rien suffit.

Partager cet article

27 juin 2010 7 27 /06 /juin /2010 02:56

Mordons sur l’avenir, mais n’allons pas prétendre qu’il ne sent rien.

Partager cet article

26 juin 2010 6 26 /06 /juin /2010 02:54

L’été, beaucoup trop chaud.

L’hiver, beaucoup trop froid.

Pleine, la montagne, et sans doute.

Partager cet article

25 juin 2010 5 25 /06 /juin /2010 02:20

Le simple n’est pas désirable, telle est la source de nos dérives.

Partager cet article

24 juin 2010 4 24 /06 /juin /2010 11:35

Un avocat marron dans le rayon produits frais, est-ce bien sérieux ?

Un pneu mal rechapé dans l’oreille d’un muet, est-ce bien sérieux ?

Un pan-bagnat boueux dans la boîte à gants du ministre, est-ce bien sérieux ?

Une vierge crapoteuse dans un bouillon gras et tiède, est-ce bien sérieux ?

Une fibrose clandestine dans le deuxième paragraphe de la troisième partie, est-ce bien sérieux ?

À quand un grenelle de l’écriture contemporaine ?

Partager cet article

23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 13:05

Ne vous dérangez pas, je ne fais que passer, avait prévenu la jeunesse.

Partager cet article

22 juin 2010 2 22 /06 /juin /2010 02:52

J’ai entendu ce soir en passant devant ton cul d’élégants petits piaillements de jeunes coquelicots tout jaunes.

Peut-être me suis-je trompé, je n’y connais rien en fleur et suis un peu sourd.

Partager cet article

21 juin 2010 1 21 /06 /juin /2010 16:39

Cherche passoire pour tamiser discours trop longs et ne retenir que ces mots gros et gras que seuls je comprends encore.

Partager cet article

21 juin 2010 1 21 /06 /juin /2010 01:01

Seront considérées a priori comme frauduleuses toutes déclarations faites les bourses pleines.

Partager cet article

19 juin 2010 6 19 /06 /juin /2010 17:27

Infatigable soleil qui ne nous en veut pas de fêter chaque soir ou presque son départ et de déplorer son retour cinq matins sur sept.

Partager cet article

18 juin 2010 5 18 /06 /juin /2010 02:18

À part être tu fais quoi dans l’existence ?

Partager cet article

17 juin 2010 4 17 /06 /juin /2010 02:28

La pensée n’est pas une forme de l’intelligence, elle en est l’antidote.

Partager cet article

16 juin 2010 3 16 /06 /juin /2010 02:27

J’arrive au crépuscule de ma vie. J’espère qu’on passe bientôt en heure d’été.

Partager cet article

15 juin 2010 2 15 /06 /juin /2010 02:26

On pouvait prévoir, à la vue de son regard chassieux, un épiderme halitueux ; sans surprise non plus, sa fragile carcasse cachexique se prolongeait par deux membres étiques mouchetés de plaies sanieuses ; en revanche, ce tout suintant contrastait curieusement avec les singulières éminences papuleuses qui tapissaient ses mains émaciées.

Son cas intéressait tout autant les iatrologues que les lexicologues.

Partager cet article

14 juin 2010 1 14 /06 /juin /2010 02:25

Sourdre. Minimalement. Intarissablement.

Partager cet article