C'est Peu Dire

  • : Les Restes du Banquet
  • : LA PHRASE DU JOUR. Une "minime" quotidienne, modestement absurde, délibérément aléatoire, conceptuellement festive. Depuis octobre 2007
  • Contact

Et Moi

  • ARNO
  • Philosophe inquiet, poète infidèle, chercheur en écritures. 55°3 E 21°5 S.

Un Reste À Retrouver

5 novembre 2007 1 05 /11 /novembre /2007 06:38

!!!

- ... (...) ...
- Sale minimaliste !
- ?!

Partager cet article

4 novembre 2007 7 04 /11 /novembre /2007 06:00
La raison pour nous sauver de la violence des pulsions.
L'absurde pour nous sauver de la violence de la raison.
Mais qui nous sauvera de la violence de l'absurde ?

Partager cet article

3 novembre 2007 6 03 /11 /novembre /2007 08:00
"L'absurde a des limites, on ne doit pas plaisanter avec la mort" me dit, très en colère, mon cousin Albert, lui-même mort dans un accident tragique il y a deux ans déjà.

Partager cet article

2 novembre 2007 5 02 /11 /novembre /2007 06:42
La mort ne compte pas beaucoup, dit à peu près Epicure. Cinq points au scrabble. C'est beaucoup moins que whisky.

Partager cet article

1 novembre 2007 4 01 /11 /novembre /2007 07:00
Traduire turris eburnea par les burnes du touriste atteste une inventivité philologique certaine et louable, mais laisse à penser par ailleurs, que l'on a davantage fréquenté G. D. de Reiser que les Litaniae Lauretanae.

Partager cet article

31 octobre 2007 3 31 /10 /octobre /2007 08:00
- Hegel m'épuise. Kant m'ennuie. Heidegger m'inquiète. Nietzsche m'effraie. Comte m'afflige. Spinoza m'énerve. Hobbes m'indiffère. Pascal m'angoisse. Plotin...
- ... et connaissez-vous Marc Levy ?
- Ah non ! Quel siècle ?

Partager cet article

30 octobre 2007 2 30 /10 /octobre /2007 06:33
NAN, (lyrique et habité) : c'est agaçant de devoir renoncer à passer incognito. J'aurais aimé pouvoir signer mes articles - c'eût été élégant et coquin - en verlan.
LOUIS-GONZAGUE, (jaloux, encore moins célèbre et intellectuellement déserté) : toute façon ç'aurait servi à rien, t'es pas cognito.
NAN, (perplexe, in petto et avec profondeur) : ainsi donc un inconnu ne saurait passer incognito !

Partager cet article

29 octobre 2007 1 29 /10 /octobre /2007 06:07

Quand on regarde longuement le mot sage, on voit parfois apparaître, tout doucement, songe, quelquefois même ange. Mais dès que l'on ferme les yeux, à l'écoute du mot, on entend clairement et immédiatement singe.


Partager cet article

28 octobre 2007 7 28 /10 /octobre /2007 02:40
Il est urgent de passer au tri sélectif.
Je parle des blogs.

Partager cet article

27 octobre 2007 6 27 /10 /octobre /2007 08:29
Libérer le désir sans l'éteindre ni l'exténuer.

Partager cet article

26 octobre 2007 5 26 /10 /octobre /2007 09:36
Le monde serait un théâtre ?  Soit. C'est aussi le rendez-vous manqué entre quelques acteurs qui se démènent devant des fauteuils dociles et usés, et de nombreux spectateurs qui ont su marier, contre toute attente et non sans paradoxe, avidité et passivité.

Partager cet article

25 octobre 2007 4 25 /10 /octobre /2007 09:24
Traduire  All the World  is  a  stage  par  On  ne  trouve  plus  aujourd'hui  que  des  emplois  précaires  est  pour  le  moins  approximatif.

Partager cet article

24 octobre 2007 3 24 /10 /octobre /2007 08:23
La chair est flasque et je n'trouve pas mes lunettes.

Partager cet article

23 octobre 2007 2 23 /10 /octobre /2007 14:10
Hier,  du matin jusqu'au soir, lentement et avec application, il a plu.  Une journée à apprendre le mandarin ou à relire la Bible dans la traduction Chouraqui. J'ai cherché  à écrire quelque chose de très doux et très beau sur la pluie, ou quelque chose d'un peu intelligent.
Suis resté sec.

Partager cet article

22 octobre 2007 1 22 /10 /octobre /2007 10:53

Lui : quand même il y a toute la métaphysique, et l’immortelle poésie, et Galilée, Newton, Einstein. Alors pourquoi cette ridicule insignifiance ? Taisez-vous et cessez ! Vous êtes si sec.

Moi : …

Partager cet article