C'est Peu Dire

  • : Les Restes du Banquet
  • : LA PHRASE DU JOUR. Une "minime" quotidienne, modestement absurde, délibérément aléatoire, conceptuellement festive. Depuis octobre 2007
  • Contact

Et Moi

  • ARNO
  • Philosophe inquiet, poète infidèle, chercheur en écritures. 55°3 E 21°5 S.

Un Reste À Retrouver

7 juin 2014 6 07 /06 /juin /2014 02:50

Positivons.

Vous avez : le ventre mou, le cheveu rare mais l’oreille poilue, le métabolisme du glucose qui patine, la fesse qui tombe, la vue et les revenus qui baissent, les glandes sébacées qui paressent, la main qui tremble, la muqueuse gastrique qui s’atrophie, le biceps qui mollit, l’esprit qui cède, le fonctionnement corticosurrénalien qui déconne, le genou qui couine, la filtration glomérulaire qui diminue. Rassurez-vous, ça n’ira pas en s’arrangeant mais ça ne durera pas.

Partager cet article

6 juin 2014 5 06 /06 /juin /2014 02:01

Perdre, c’est parfois se trouver et se perdre, parfois trouver.

Comme elle est facétieuse, la langue.

Partager cet article

5 juin 2014 4 05 /06 /juin /2014 02:46

L’ange est trop léger et trop lourde la bête.

Selon mes calculs, le poids idéal du monstre humain est 75 kg.

Partager cet article

4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 09:46

Vivre au jour le jour est une philosophie subtile qui ne s’improvise pas.

Partager cet article

3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 03:03

Parler est une science, écouter un art.

Partager cet article

2 juin 2014 1 02 /06 /juin /2014 02:40

La fille de l’auteur à son père : « Bonsoir gentil Papa, ne veille pas trop tard, tu sais que tes mots du matin sont plus frais et moins raides ! ».

Un personnage à l’auteur : « Ben, t’as une fille toi, maintenant ! ».

L’auteur à ses lecteurs : « Je vous prie de bien vouloir m’excuser, je reprendrai demain matin ».

Un visiteur complétement raide et pas très frais à la cantonade : « Euh, y sont où les restes ? »

La fille du visiteur pas frais : « Alors là pas du tout, ce n’est pas du tout mon père et d’abord je ne suis pas du tout sa fille ».

L’agent-comptable d’OverBlag : « Bon je vous le compte pour un reste, mais faudrait pas abuser ».

Quelques lecteurs fidèles qui ont hacké l’ordinateur de l’auteur afin de pouvoir lire les Restes avant leur publication : « Waouh ! ».

Partager cet article

1 juin 2014 7 01 /06 /juin /2014 02:00

Il est un pays proche

que l’on ne peut atteindre

comme une ombre fidèle

qui toujours se refuse

mais jamais n’abandonne

s’il a des airs de rêve

son peuple est de chair

et ses mots sonnent.

Partager cet article

31 mai 2014 6 31 /05 /mai /2014 02:40

Je ne pense pas être l’invité modèle car je me déplace toujours en bande.

Je ne me sépare jamais de mes fantômes et mes rêves, mes morts et mes silences ; ça fait beaucoup et me rend parfois peu disponible.

Partager cet article

30 mai 2014 5 30 /05 /mai /2014 02:07

Le sac léger fait le voyage long et les souvenirs bénins portent plus loin.

Partager cet article

29 mai 2014 4 29 /05 /mai /2014 02:35

Le soleil – je le sais bien, je ne suis pas complétement idiot – continue de briller même quand il fait nuit pour certains. On a des témoins.

Mais la vraie question est : continuerait-il de briller pour rien, sans plus personne (ni à l’est, ni à l’ouest) pour le voir ?

Partager cet article

28 mai 2014 3 28 /05 /mai /2014 02:08

Grandir, oui, mais vers où se tourner pour trouver un modèle ?

Partager cet article

27 mai 2014 2 27 /05 /mai /2014 02:57

Il y a quelques années, j’étais inondé de spams me révélant les secrets et les bienfaits de l’élargissement du pénis ou me décrivant, par le menu, les charmes et l’honnêteté des jeunes Moldaves en quête d’époux. Aujourd’hui, je reçois des spams concernant la lutte contre le surpoids (accompagnés de délicieuses recettes de chou - à 1 euro seulement !), les bénéfices rapides et conséquents de l’investissement immobilier en Israël ou le traitement préventif de la prostate (sûr à 100% mais vendu exclusivement en ligne).

Il n’y a là, évidemment, aucune logique mais beaucoup de gaspillage.

D’ailleurs, il ne m’étonnerait pas de recevoir sous peu des spams me promettant une méthode fun, bio et pas très chère pour assimiler en une semaine le programme complet du BAC.

Partager cet article

26 mai 2014 1 26 /05 /mai /2014 03:29

S’il fallait voter, je préférerais le manque à l’excès de sérieux, la futilité à la suffisance, voire la frivolité – et je suis très sérieux.

Partager cet article

25 mai 2014 7 25 /05 /mai /2014 02:42

Que l’on se comprenne souvent si mal, que les mots semblent inaptes à rendre certains sentiments, que les idées paraissent parfois inexprimables, que la beauté parvienne à couper et le souffle et la voix, que la douleur puisse imposer la retraite et le silence, tout cela, loin de désavouer le langage, plaide en sa faveur et nous invite à y plonger plus profondément encore, avec patience, audace et bienveillance.

Partager cet article

24 mai 2014 6 24 /05 /mai /2014 03:20

Elle le désire

Il l’embrasse

Couper !

Partager cet article

23 mai 2014 5 23 /05 /mai /2014 02:47

C’est facile de voyager en Afrique du Sud car 2 Rands valent à peu près 1 Franc.

Inutile de réviser ses tables, une bonne mémoire suffit.

Partager cet article

22 mai 2014 4 22 /05 /mai /2014 02:27

Va sur AdopteUnBlogueur.com

Choisis-en un, lis-le un peu et like-le beaucoup.

(On raconte – mais je ne peux le croire – qu’au bout d’un certain temps, ceux qui ne sont pas adoptés ou trop peu likés sont euthanasiés.)

Partager cet article

21 mai 2014 3 21 /05 /mai /2014 03:02

Les visages sont des romans. Parfois tragiques, parfois insipides, parfois raturés ou édifiants ou comiques ou opaques, parfois bâclés ou bien structurés ou prévisibles – très beaux parfois aussi. Cela, on le sait bien.

Mais il y a autre chose. Pour moi qui suis un lecteur lent, c’est tellement frustrant de ne pas pouvoir les fixer longtemps et les lire tranquillement sans passer pour un pervers ou un benêt.

Partager cet article

20 mai 2014 2 20 /05 /mai /2014 02:00

« J’aime bien la Terre ; ça manque de tapis roulants et les mandarines ont trop de pépins mais la vue sur Vénus est imprenable. »

Partager cet article

19 mai 2014 1 19 /05 /mai /2014 02:00

D’accord, c’était bien hier soir, le cinéma sur écran géant à la plage. Une bière fraîche, les pieds dans le sable, les fesses calées dans un fauteur pliable – bon, je le reconnais, ce n’était pas désagréable –, le bruit des vagues en musique de fond, l’alizé d’ouest doux et délicatement iodé et le plafond discrètement étoilé. OK, rien à dire.

Mais alors cette lune énorme, lourde et jaunasse, montant péniblement derrière un rideau de filaos, c’était grotesque et surfait.

Partager cet article

18 mai 2014 7 18 /05 /mai /2014 02:00

J’ai des envies goulues de rien - si je puis dire.

Et je ne suis pas facilement rassasié.

Partager cet article

17 mai 2014 6 17 /05 /mai /2014 02:31

On parle beaucoup de transfert de compétences.

Je me demande si l’on ne pourrait pas, par un double transfert, profiter de notre habileté à dire du mal des absents pour tenter de dire du bien des présents.

Partager cet article

16 mai 2014 5 16 /05 /mai /2014 03:34

La danseuse au nénuphar

Le saxo et sa fanfare

Mais la star c’est le cafard

Partager cet article

15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 02:56

Revenir dit tout simplement ‘venir à nouveau’ ; pourquoi signifie-t-il trop souvent ‘cesser d’aller’ ?

Partager cet article

14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 02:49

Vous hésitez. Engagement vertueux, oppression uniformisante, impératif catégorique, foi aveugle… Élève-t-elle ? aplanit-elle ? Qu’est-ce enfin que la fidélité ?

Soudain la réponse s’impose, telle un champion sans concurrent.

Vous rentrez après deux mois d’absence, vous tournez la clé et elle démarre – simplement fidèle.

Votre seul souci est une incapacité coupable à lui témoigner votre gratitude.

Partager cet article