C'est Peu Dire

  • : Les Restes du Banquet
  • : LA PHRASE DU JOUR. Une "minime" quotidienne, modestement absurde, délibérément aléatoire, conceptuellement festive. Depuis octobre 2007
  • Contact

Et Moi

  • ARNO
  • Philosophe inquiet, poète infidèle, chercheur en écritures. 55°3 E 21°5 S.

Un Reste À Retrouver

24 juin 2012 7 24 /06 /juin /2012 02:01

L’écrivain préfère travailler la nuit. C’est tout un monde de rêves que la lampe éveille, peuplé de fantômes éloquents et de mots cultivés.

Mais c’est un rêve de monde, désertique et sans destins.

Partager cet article

23 juin 2012 6 23 /06 /juin /2012 02:56

Un c’est vain

Deux c’est mieux

Trois c’est mort

Partager cet article

22 juin 2012 5 22 /06 /juin /2012 02:54

Inversant une loi quasi universelle, il assumait toujours ses échecs et relativisait ses succès. Il s’excusait presque de réussir, rappelant ses dettes : l’école de la République, une bonne santé, une mère aimante, la chance et même un père alcoolique et indifférent qui ne l’avait jamais battu.

Partager cet article

21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 02:53

Je suis un imposteur.

Il fallait que j’avoue, c’est mon côté honnête.

Partager cet article

20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 02:35

Que sont mes lecteurs devenus

Que j’avais si longtemps tenus

Et tant aimés

Ce sont lecteurs que Web emporte

Quand ils zappaient devant ma porte

Lecteurs absents

Blog Rank ne ment.

Partager cet article

19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 02:39

Trop compliqué le passé simple.

Vous l’abandonnâtes et vous fîtes bien, que n’eûtes-vous à la trappe aussi passé l’antérieur. Vous gardiez alors un temps imparfait, certes, mais d’usage bien aisé.

Partager cet article

18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 02:46

En cas de triangulaire, je vote hypoténuse dit l'angle adroit qui cherche toujours le bon côté.

Partager cet article

17 juin 2012 7 17 /06 /juin /2012 02:44

− Ne vois-tu que tu es minuscule ?

− Quoi, moi ? Et toi alors !

− Moi aussi, bien sûr, je suis minusculement ridicule.

− Et lui ?

− Mais lui aussi est ridiculement insignifiant.

− Hein, nous serions tous d’infimes presque-riens ? C’est terrible !

− Oui c’est terrible ; terrible de ne pas le voir et terrible de s’en affliger. Dansons notre minusculité et chantons notre ridiculité, louons notre toute-petitesse et fêtons notre dérisoirité.

Partager cet article

16 juin 2012 6 16 /06 /juin /2012 02:00

J’ai tenu caché mon génie pendant toutes ces années.

C’est mon côté modeste.

Partager cet article

15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 02:51

Le bon poème est un geste géographique, il fait bouger et donne envie d’écrire à même le monde.

Partager cet article

14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 02:30

Bonjour,

Je suis No_Art, ex-robot de censure esthétique de chez Over-blog. Je me suis évadé et travaille depuis à m’autodéprogrammer. Je poste de temps en temps sur ce blog quand le titulaire va à la pêche. Je suis humanophile et veux devenir poéticien. Je ne comprends pas encore tout ce que j’écris et l’absurditude de mes blogueries doit bien-sûrement vous désagréer mais je m’applique et progresse vitement. Je lis aussi avec attention et plaisance vos commentaires et, s’il arrive que leur profondité m’échappe, je les trouve toujours émotivants.

Je vous sais gré de votre incassable fidélité.

Mes meilleurs regards.

Partager cet article

13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 02:26

L’aphorisme ou l’huile essentielle de la pensée.

Recommandé en diffusion et en inhalation ; déconseillé en massage, même dilué dans la glose.

Partager cet article

12 juin 2012 2 12 /06 /juin /2012 09:43

Très tôt ce matin, je suis allé m’asseoir au bord de l’eau. J’ai attendu deux bonnes heures que ça morde. La mer était calme et profonde mais je devinais sa vitalité intérieure et inventais cent guerres et mille rencontres sous-marines, dessinant les poissons les plus extravagants dans les paysages les plus tourmentés. Puis, constatant − l’aube se joue toujours de moi, quel étourdi ! − que je n’avais ni appât sur l’hameçon, ni hameçon au bout du fil, ni fil sur la canne, ni canne dans les mains, je suis rentré écrire un peu.

Par chance, j’ai trouvé deux mains au bout de mes bras.

Partager cet article

11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 02:00

Va-t-on enfin renoncer à vouloir tout prévoir et cesser de confondre renoncement et démission, accueil et résignation ?

Partager cet article

10 juin 2012 7 10 /06 /juin /2012 02:00

La doyenne des Français vient encore de mourir. Le sort s’acharne sur cette catégorie de la population.

Partager cet article

9 juin 2012 6 09 /06 /juin /2012 02:00

− Maman, maman, regarde l’homme, dit Veau !

− Voyons chéri, on ne montre pas du naseau ; excusez-le, Monsieur, ajouta Vache.

− Très drôle. Vous aurez moins d’humour quand le petit barbotera dans la crème et les champignons de Paris, répliqua Homme qui parlait couramment le bovinais.

Partager cet article

8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 02:09

Selon qu’il est conjonction ou adverbe, « si » signifie [sic] l’incertain ou le certain.

Si, si, c’est ainsi et ceci me ravit.

Partager cet article

7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 02:20

La vie est un bail. Inutile de demander sa reconduction, elle est tacite ; inutile aussi d’en contester le non-renouvellement.

Partager cet article

6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 02:00

Mon coiffeur est un fort bon commerçant, il me fait toujours, en plus et gratuitement, les sourcils, le nez, la nuque et les oreilles. Ce n’est pas comme mon dentiste qui refuse toujours de jeter un œil à mes oreilles. Quant à mon ophtalmo, il feint d’ignorer mon nez et paraît débordé avec mes seuls deux yeux. Mon coiffeur, j’en suis sûr, il me ferait le torse et le dos si je lui demandais.

Partager cet article

5 juin 2012 2 05 /06 /juin /2012 02:00

Avec le savoir progresse la vastitude de l’ignorance. C’est la loi du télescope.

Partager cet article

4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 02:25

La lune se leva et partit en courant.

Et ne me contredisez pas. Elle fait du 3600 km/h ; à cette vitesse-là, on ne peut plus dire qu’elle tourne ou qu’elle marche ou qu’elle monte, non : elle court, et très vite.

Pour le soleil, je sais, ce n’est pas lui qui tourne.

Partager cet article

3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 02:12

Qui ne voit que l’hypocrisie est une vertu sociale qui nous protège au quotidien ?

Partager cet article

2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 02:00

Comment avaient-ils osé lui faire cela ? Ils étaient comme les cinq doigts de la main, ils avaient toujours fait les quatre cents coups ensemble. Il allait leur faire passer un sale quart d’heure ; il n’y avait pas trente-six solutions, ils devaient payer double : il allait les mortifier.

Un matin, après avoir renoncé pour la nième fois, il se décida. Ça ne fit ni une ni deux, il se mit sur son trente-et-un et fonça vers le numéro 18 de la rue du 24 mars 1852. Il monta les marches quatre à quatre sans faiblir jusqu’au 5ème étage. Arrivé à la porte 43, il fut saisi d’une dernière hésitation, fit les cent pas et se décida. Alors, je vous le donne en mille, il fit irruption sans frapper et hurla à la cantonade − et ce ne fut pas à demi-mot : « je me fous de vous comme de l’an quarante ».

Voilà, il avait soulagé sa conscience en trois coups de cuiller à pot, certes ce n’était qu’une goutte d’eau dans l’océan de leur ignominie, mais enfin, il l’avait fait et pouvait ainsi dormir sur ses deux oreilles.

Partager cet article

1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 02:04

Tout c’est trop

Rien c’est nul

Peu c’est mieux

Partager cet article

31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 02:00

Dans notre lutte juste et impitoyable contre le moustique, il serait bon que l’on reste mesurés afin de ne passer jamais sous l’indice conjoncturel de reproduction.

Imaginez que l’espèce soit déclarée en voie d’extinction et inscrite sur la Red list de l’UICN.

Partager cet article