C'est Peu Dire

  • : Les Restes du Banquet
  • : LA PHRASE DU JOUR. Une "minime" quotidienne, modestement absurde, délibérément aléatoire, conceptuellement festive. Depuis octobre 2007
  • Contact

Et Moi

  • ARNO
  • Philosophe inquiet, poète infidèle, chercheur en écritures. 55°3 E 21°5 S.

Un Reste À Retrouver

31 décembre 2014 3 31 /12 /décembre /2014 03:12

Zut ! Toutes ces choses que je n’ai pas encore faites et la fin de l’année qui approche. Ça risque de faire juste.

Traverser le Kalahari (voire le Kamtchatka (mais en Salomon)) ; sourire au voisin du 42 et lui donner la moitié de mon Royal ; apprendre le sanskrit et le persan pour lire dans le texte le Mahābhārata et les Rubâ'iyat d’Omar Khayyâm ; manger moins de Royal au chocolat et ranger plus mon armoire à documents ; remercier Tante Jacqueline de m’avoir emmené voir Le Clan des Siciliens au cinéma Rex (ça fait presque cinquante ans, quand même qu’est-ce que je peux être lent parfois !) ; écouter quatre fois en boucle Einstein on the Beach (ne pas oublier de bien s’hydrater) ; apprendre les rudiments de l’usage de la clé à molette au cas où je rencontrerais plus de boulons à l’avenir ; commencer à lire l’écrivain kényan Ngũgĩ wa Thiongʼo, prix Nobel de littérature 2015 (et faire le malin le jour où l’on annoncera sa victoire) ; mémoriser définitivement, et pour toujours, le genre de ‘armistice’ et ‘obélisque’ ; connaître la suite des nombres entiers, ça ne sert à rien mais ça me permettrait de faire bonne figure au bal des anciens de Polytechnique (s’ils venaient à démocratiser leur petite sauterie) ; faire la liste de toutes les listes insolites que j’ai pu faire (ça ne sert à rien non plus mais ce serait dommage de les oublier) ; fédérer plus et différer moins…

Bon, le soleil est encore haut mais le temps presse, il va quand même falloir que je priorise, élimine ou… diffère.

Partager cet article

30 décembre 2014 2 30 /12 /décembre /2014 03:08

Et dans l’histoire de la poule et l’œuf il faisait quoi le coq, l’arbitre peut-être ?

Partager cet article

29 décembre 2014 1 29 /12 /décembre /2014 03:53

Peu

Croquant et fécond comme un cœur de laitue

Sobre et tonique comme une pluie d’été

Un haïku pour nos bouches à excès

Partager cet article

28 décembre 2014 7 28 /12 /décembre /2014 03:12

3,09% des sondés considèrent que plus de la moitié des sondages ont très peu ou peu d’intérêt et que moins d’un huitième sont assez complexes pour être précis.

1,03% considèrent que moins d’un quart des sondages sont très ou assez divertissants et que plus des onze douzième sont insuffisamment rétribués.

2,06% considèrent que très exactement un vingt-septième des sondages sont poétiques alors que 95% des sondages sont trop « sondages ».

92,78 % des sondés n’ont pas encore terminé de répondre et reprendront à la rentrée.

[Sondage effectué (ou en voie d’effectuation) sur un échantillon très représentatif de la population scolaire de Pouilly-les-Baluzac (97 personnes), puisque seul le grand Martin n’a pas participé (il était aux vaches), et conçu, mis en texte et analysé par les soins du nouveau professeur des écoles.]

Partager cet article

27 décembre 2014 6 27 /12 /décembre /2014 03:38

On se trompe sur le bonheur, il est plutôt silencieux et frugal. (Ce qui ne l’empêche pas d’être gourmand).

Partager cet article

26 décembre 2014 5 26 /12 /décembre /2014 03:50

Ce n’est pas parce que l’on sait plus que l’on écrit, c’est parce que l’on écrit que l’on ignore moins.

Partager cet article

25 décembre 2014 4 25 /12 /décembre /2014 03:48

Aujourd’hui, c’est jeudi ! Joyeux jeudi !

Notez que mercredi n’a rien moins que démérité, pour un mercredi il s’en est même sorti très honorablement, d’autant qu’il venait juste après mardi qui avait miné le terrain. Quant à vendredi, il serait bien injuste de lui reprocher a priori de ne pas tenir son rang, certes on rivalise difficilement avec samedi, mais ce n’est pas une raison pour ne pas lui laisser sa chance (si je puis me permettre, vendredi fait ce qu’il peut, c’est notoire et, même si en la matière les surprises sont rares, il faut savoir faire bon accueil aux jours suivants, sans acception de personne).

Partager cet article

24 décembre 2014 3 24 /12 /décembre /2014 03:22

Tu pourris – j’éradique

Tu flétris – je trafique

Tu souris – je rapplique

Partager cet article

23 décembre 2014 2 23 /12 /décembre /2014 03:34

Bien sûr, je pourrais faire un effort et apprendre à manier la clé à molette. Mais à quelle fin ?

Peut-être que je ne cherche pas assez mais, sincèrement, je ne vois jamais, nulle part, aucun boulon.

Partager cet article

22 décembre 2014 1 22 /12 /décembre /2014 03:34

La caresse répare le corps, elle honore la main.

Partager cet article

21 décembre 2014 7 21 /12 /décembre /2014 03:20

Ouf

– LOM, à bout de souffle : Dis donc, c’est fait exprès que l’oxygène que l’on respire provoque l’oxydation des cellules, ce qu’on appelle aussi le vieillissement ?

– DYEU, à bout d’arguments : Ouais ben, t’es pas obligé de tout le temps respirer.

Partager cet article

20 décembre 2014 6 20 /12 /décembre /2014 03:25

C’est vraiment une chance que j’aie été créé homme car jamais je n’aurais pu faire rentrer mes gros pieds dans de petits escarpins à talon.

Partager cet article

19 décembre 2014 5 19 /12 /décembre /2014 03:58

Devenir adulte, c’est comprendre que le sérieux de la vie adulte est une tromperie – trop tard.

Partager cet article

18 décembre 2014 4 18 /12 /décembre /2014 03:57

« Changer mes désirs plutôt que l’ordre du monde », disait Descartes.

Euh, l’ordre du monde, faut le dire vite. Moi je vois plutôt un gros bordel !

Partager cet article

17 décembre 2014 3 17 /12 /décembre /2014 03:59

Un solide article scientifique de 175 pages montre qu’entre 1950 et 2014 le pourcentage de données chiffrées (par rapport au texte) dans les articles scientifiques a été multiplié par 7,53.

L’étude ne précise pas si elle fait elle-même partie des articles analysés mais cela ne devrait pas changer significativement les résultats.

Un coefficient de modération a été appliqué dans le calcul du nombre de mots des articles plus récents qui n’utilisent plus le passé simple mais le passé composé, ce qui gonflait ce nombre artificiellement.

Ce n’est pas parce que l’on est savant que l’on est idiot !

Partager cet article

16 décembre 2014 2 16 /12 /décembre /2014 08:58

On peut accueillir toute la richesse du monde, dit-on sur les décharges de Lagos.

Partager cet article

15 décembre 2014 1 15 /12 /décembre /2014 03:33

Je ne me peux me défaire d’un tenace sentiment d’imposture. Pourquoi moi, ici, à cette place ? Pourquoi moi ?

Je n’ai pas la mémoire de ces histoires anciennes et je m’interroge : n’ai-je pas utilisé les moyens les plus crapuleux pour éliminer mes rivaux afin d’être ce que je suis maintenant ? Car enfin, un éjaculat moyen contient une centaine de millions de spermatozoïdes ! Pourquoi moi ?

Alors je me rassure en me disant que si coups bas il y eut (ce dont, très sincèrement, je ne me souviens pas) il y a prescription aujourd’hui, d’autant que la durée de vie d’un spermatozoïde est de quelques jours.

Tout de même, pourquoi moi ?

Partager cet article

14 décembre 2014 7 14 /12 /décembre /2014 03:00

La trace est pauvre, certes, et le sillage oublie vite, mais le rêve y a place et invente le voyage.

Partager cet article

13 décembre 2014 6 13 /12 /décembre /2014 03:46

Quelque chose me dit que je devrais me méfier de ce remède de grand-mère pour rester jeune.

Partager cet article

12 décembre 2014 5 12 /12 /décembre /2014 03:05

Dé-faire et moins dire

Non pas se taire

Partager cet article

11 décembre 2014 4 11 /12 /décembre /2014 03:45

Suffira-t-il de dépendre la crémaillère pour que ça ne pendouille pas ?

Partager cet article

10 décembre 2014 3 10 /12 /décembre /2014 03:08

Si je me meus

Tu te tais

Quand tu t’es tue

J’étais nu

Si tu te tues

Je me mue

Quand tu tentais

Je mentais

Quand je matais

Tu tâtais

T’étais têtue

J’étais ému

J’aimais tes ‘mais’

T’aimais mes ‘tu’ ?

Partager cet article

9 décembre 2014 2 09 /12 /décembre /2014 03:36

Quoique je dorme la bouche ouverte, j’aurais fait un très mauvais crocodile (rapport à la douceur de ma peau).

Partager cet article

8 décembre 2014 1 08 /12 /décembre /2014 03:15

Bien sûr, gros nigauds, que les choses parlent !

Et rien là de bien mystérieux, elles parlent parce qu’elles ne sont pas des choses – vérifiez vous-mêmes : table, bois flotté, cabri massalé… – mais des mots !

Partager cet article

7 décembre 2014 7 07 /12 /décembre /2014 03:24

Que d’injustices ! Tout cela est tellement inacceptable, quelle autre issue que la révolution.

Mais il est tard déjà, on verra demain.

Partager cet article