C'est Peu Dire

  • : Les Restes du Banquet
  • : LA PHRASE DU JOUR. Une "minime" quotidienne, modestement absurde, délibérément aléatoire, conceptuellement festive. Depuis octobre 2007
  • Contact

Et Moi

  • ARNO
  • Philosophe inquiet, poète infidèle, chercheur en écritures. 55°3 E 21°5 S.

Un Reste À Retrouver

30 août 2015 7 30 /08 /août /2015 02:31

Si ta montre tombe en panne, inutile de prendre rendez-vous chez le cardiologue (sauf s’il est aussi revendeur de piles).

Partager cet article

29 août 2015 6 29 /08 /août /2015 02:29

Jamais je ne m’en lasse, elle est un peu ronde mais si gracieuse, je n’ose l’approcher et ne cesse de tourner autour, si lumineuse et vaporeuse et aérienne, il se pourrait bien, et tellement tellement bleue, que je sois un peu amoureuse, pensait la Lune.

Partager cet article

28 août 2015 5 28 /08 /août /2015 02:41

Elle m’a planté le jour de mon anniversaire. Quel cynisme ! Quel mépris. Mais qu’est-ce qu’elle croit ; bien sûr que je vais la remplacer, et fissa. Quelle arrogance ! Dans moins de 48 heures je l’aurai oubliée. Quelle médiocrité ! Le jour de mon anniversaire, c’est nul ! En plus, pas de chance pour elle, il y a des soldes chez Darty.

Partager cet article

27 août 2015 4 27 /08 /août /2015 02:27

Les silences meurent d’asphyxie.

Aère, ou mieux encore, chante-les.

Partager cet article

26 août 2015 3 26 /08 /août /2015 02:44

– Parano : J’ai un cafard dans le cul !

– Mytho : Je sais, c’est moi qui l’ai fourré.

– Schizo : Eh ! Fermons-là !

 

Partager cet article

25 août 2015 2 25 /08 /août /2015 02:13

Le mouvement uniforme est une autre forme de repos et ne nécessite aucun moteur, disait en substance Galilée.

Le con, il devait être plus souvent dans son labo que sur la piste du stade.

Partager cet article

24 août 2015 1 24 /08 /août /2015 02:36

Je ne suis pas le maître des lieux, je ne suis que de passage, disent beaucoup de terriens, modestes et désintéressés, et vous comprendrez que je ne prenne pas le temps de nettoyer le jardin, ajoutent-ils, molasses et crasseux.

Partager cet article

23 août 2015 7 23 /08 /août /2015 02:00

À vingt ans, sa vie ressemblait à un Pollock vandalisé ; à soixante, elle rappelait plutôt un Soulages mal éclairé.

Peu probable néanmoins, qu’il finisse au musée.

Partager cet article

22 août 2015 6 22 /08 /août /2015 02:33

Je rêve de livres pyramidaux ou sphériques impossibles à empiler.

Partager cet article

21 août 2015 5 21 /08 /août /2015 02:37

N’ayons pas honte de la couleur de nos origines ; brunes ou rouges, des algues nous fûmes tous d’abord.

Partager cet article

20 août 2015 4 20 /08 /août /2015 02:29

Les frontières sont bonnes pour la littérature et la gastronomie ; pour le reste, elles sont immondes.

Partager cet article

19 août 2015 3 19 /08 /août /2015 02:56

Le crapaud, on le sait depuis Voltaire, trouve belle sa crapaude.

On sait aussi, depuis les travaux du professeur David M. Green, que le crapaud distingue mal les formes.

Partager cet article

18 août 2015 2 18 /08 /août /2015 02:53

Tous ces livres si longs qui nous absentent et nous exemptent.

Et le monde, sans rancune.

Et le monde encore.

Partager cet article

17 août 2015 1 17 /08 /août /2015 02:23

– Sauvegarder la nature, certes, mais la nature n’est pas le monde et le monde n’est pas la Terre.

– Eh les gars, c’est une blague ou quoi ? On vous a pas dit que le temps des définitions, c’est fini.

Partager cet article

14 août 2015 5 14 /08 /août /2015 02:19

Ta main là, c’est le pied !

Partager cet article

13 août 2015 4 13 /08 /août /2015 02:36

Il suffit d’être deux pour faire la guerre ; il faut être au moins trois pour faire la paix.

Il se pourrait que ce soit aussi ce qui distingue la haine de l’amour.

Partager cet article

12 août 2015 3 12 /08 /août /2015 02:35

Généreux profit de la caresse qui donne du plaisir tout en en prenant.

Partager cet article

11 août 2015 2 11 /08 /août /2015 02:05

Toutes ces familles disloquées, recomposées, ces amours déchirées, recollées, émiettées, segmentées, ces départs, retrouvailles, ruptures, renaissances, tous ces mélanges, ces différences, ces décalages, ces bouts de vie froissés, superposés, écornés, agrafés, rapiécés, ces histoires fragmentées, raboutées, recoupées…

On dirait un papier collé de Braque : ça manque un peu d’ordre mais ça a son charme et sa musique.

Partager cet article

10 août 2015 1 10 /08 /août /2015 02:19

Tous ces livres à écrire, la lessive à étendre et le monde à réparer.

Bonne pour le corps, la sieste est mauvaise pour la conscience.

Partager cet article

9 août 2015 7 09 /08 /août /2015 01:56

La musique n’adoucit jamais tant les mœurs que quand on l’écoute seul.

C’est ballot.

Partager cet article

8 août 2015 6 08 /08 /août /2015 02:40

Je pars sans carte ni provisions, ton sourire sera mon étoile et ton insolence mon aiguillon.

Partager cet article

7 août 2015 5 07 /08 /août /2015 02:19

Quatrième tome de 50 Nuances de gris.

Ça va faire deux cents nuances, si je compte bien. C’est un bon chiffre deux cents, on pourrait peut-être s’arrêter là.

Partager cet article

6 août 2015 4 06 /08 /août /2015 02:28

Faire une place à ce qui se retient ou se retire, toujours caché par l’éclat de nos présences.

Partager cet article

5 août 2015 3 05 /08 /août /2015 09:25

Le temps passe.

Certes, et ce n’est pas nouveau, mais je l’ai connu moins bruyant et plus alerte.

Partager cet article

4 août 2015 2 04 /08 /août /2015 10:14

À l’Ouest, les absences océanes, ouvertes sur des nuits bleues sans matin. À l’Est, les aubes escarpées qui assaillent les corps et posent le temps.

Partager cet article