C'est Peu Dire

  • : Les Restes du Banquet
  • : LA PHRASE DU JOUR. Une "minime" quotidienne, modestement absurde, délibérément aléatoire, conceptuellement festive. Depuis octobre 2007
  • Contact

Et Moi

  • ARNO
  • Philosophe inquiet, poète infidèle, chercheur en écritures. 55°3 E 21°5 S.

Un Reste À Retrouver

2 juillet 2015 4 02 /07 /juillet /2015 07:58

Quand autrui chute, ça tombe bien !

Partager cet article

1 juillet 2015 3 01 /07 /juillet /2015 06:22

Si on les avait appelés Claude et Robert Dupicq, je me demande si l’on aurait autant parlé du Chik réunionnais et du Zika polynésien.

Partager cet article

30 juin 2015 2 30 /06 /juin /2015 05:43

Ne jamais s’autoriser plus de temps assis que debout et, assis, ne jamais s’autoriser plus de temps à lire qu’à écrire.

Partager cet article

29 juin 2015 1 29 /06 /juin /2015 05:43

La terre et sa couverture d’émeraude, les filles et leurs cheveux rouges, la bière et ses reflets rubis ; l’Irlande a une drôle de palette.

Partager cet article

28 juin 2015 7 28 /06 /juin /2015 05:02

Veg

Entre l’oie gavée et la saucisse maigre, je choisis le concombre farceur.

Partager cet article

27 juin 2015 6 27 /06 /juin /2015 05:02

Les Anglais disent return ticket pour un aller-retour.

Soit ils sont froidement logiques – difficile, en effet, de revenir sans être parti –, soit ils sont étroitement casaniers et ne rêvent que de retours, soit ils sont affreusement pessimistes et pensent que tout voyage n’est qu’une fuite vaine et provisoire, soit ils sont plus rimbaldiens qu’ils ne l’imaginent.

Quoi qu'il en soit, ça me ferait quelque chose de les voir quitter notre Europe.

Partager cet article

26 juin 2015 5 26 /06 /juin /2015 06:18

Le bonheur n’est pas au programme mais c’est une option recommandée.

Partager cet article

25 juin 2015 4 25 /06 /juin /2015 06:18

L’écrivain aimerait être voyageur, le voyageur aimerait être justicier, le justicier aimerait être diplomate, le diplomate aimerait être trapéziste, le trapéziste aimerait être rigolo, le rigolo aimerait être bricoleur, le bricoleur aimerait être régatier, le régatier aimerait être chevillard, le chevillard aimerait être paludier, le paludier aimerait être dépeceur, le dépeceur aimerait être gnomoniste, le gnomoniste aimerait être puisatier, le puisatier aimerait être nominé, le nominé aimerait être chiffonnier, le chiffonnier aimerait être maître queux, le maître queux aimerait être artificier, l’artificier aimerait être cardinal, le cardinal aimerait être ubiquiste, l’ubiquiste aimerait être amoureux, l’amoureux aimerait être ostéo, l’ostéo aimerait être collégien, le collégien aimerait être renouvelable, le renouvelable aimerait être chef d’État mais qui aimerait être réfugié syrien, esclave sexuelle somalienne ou homosexuel ougandais ?

Partager cet article

24 juin 2015 3 24 /06 /juin /2015 07:51

Voyager, c’est changer de public.

Partager cet article

23 juin 2015 2 23 /06 /juin /2015 01:00

Dimanche dernier, c’était Bach à la Cathédrale. Très instructif.

À droite, mon voisin à sa voisine : « Dis donc, tu as vu ce vasistas entrouvert là-haut, ça fait bien trente mètres, comment font-ils pour l’ouvrir ? » À gauche, ma voisine à son voisin : « Penses-tu qu’un athée puisse bien chanter un Ave Maria ? ».

Toute généralisation concernant les centres d’intérêt des unes et des autres serait évidemment abusive (d’autant que nombre de cathédrales n’ont pas de vasistas).

Partager cet article

22 juin 2015 1 22 /06 /juin /2015 00:37

Le vainqueur de Waterloo ?

Fabrice del Dongo, bien sûr.

Partager cet article

21 juin 2015 7 21 /06 /juin /2015 02:11

Il faut bien reconnaître qu’il a eu de l’imagination – quel qu’il soit – celui qui a créé les animaux.

Cela étant, et sauf toute l’admiration respectueuse que je lui dois, il me semble avoir manqué d’humour. Imaginez, par exemple, la girafe montée sur des pattes de rhino, le concombre de mer doté d’oreilles de lapin (cela permettrait, de surcroît, de distinguer l’entrée de la sortie) ou la poche du kangourou cousue en portefeuille !

C’est intéressant comme métier, créateur.

Partager cet article

20 juin 2015 6 20 /06 /juin /2015 07:30

Quant aux vérités, celles qui sont longuement et dûment déduites naissent fatiguées et déjà ridées ; d’autres, plus rares, surgissent sans prévenir, avec l'insolence et la beauté d'un soleil d'hiver.

Partager cet article

19 juin 2015 5 19 /06 /juin /2015 02:58

Les apparences sont trompeuses, elles peuvent cacher des faux-semblants.

Partager cet article

18 juin 2015 4 18 /06 /juin /2015 02:33

Hier, c’était le bac de philosophie. « Respecter tout être vivant, est-ce un devoir moral ? ».

Ça y est, les veggies ont infiltré l’Éducation Nationale ; les carnivores ont du souci à se faire !

Partager cet article

17 juin 2015 3 17 /06 /juin /2015 02:36

49-3. Victoire du PS avec un score à faire pâlir l'OM.

Partager cet article

16 juin 2015 2 16 /06 /juin /2015 02:11

Lieu le plus visité de notre corps, notre visage nous est inaccessible.

Partager cet article

15 juin 2015 1 15 /06 /juin /2015 02:57

Hier, c’était Bach à la Cathédrale.

Diable, c’est beau à vous convertir !

Partager cet article

14 juin 2015 7 14 /06 /juin /2015 02:34

Diversité, pluralité, différence, oui, c’est bien, mais vous n’imaginez pas le calvaire pour les indécis. Choisir, c’est souffrir. Socrate, Aristote ou Onfray ; mer ou montagne, ville ou campagne ; blonde, brune ou rousse… Choisir, c’est trahir, c’est tromper. D’autant que le plus souvent l’alternative est exclusive, c’est Sainte Maure de Touraine ou tarte fine aux framboises – choisir, c’est gâcher –, L’Amour est dans le pré ou Mon Incroyable anniversaire, Apple ou le reste du monde, Ariel (Ultrasonic Cleaners+) ou Persil (Bubbles Power Gel). Choisir, c’est se déchirer, se disloquer, se démembrer.

L’indécis rêve d’un monde où le Coca aurait le même goût que le Pepsi, où la gauche ferait une politique de droite où les 106 ressembleraient aux Saxo, un monde harmonieux, paisible et sans choix.

Partager cet article

13 juin 2015 6 13 /06 /juin /2015 02:38

La vertu est rebutante et le vice, séduisant.

Quelle poisse ! Il y avait une chance sur deux que ce soit l’inverse.

Partager cet article

12 juin 2015 5 12 /06 /juin /2015 02:08

Depuis trop longtemps, je suis touché par le syndrome de la mauvaise queue (je veux dire la file d’attente qui n’avance pas). Aussi ai-je décidé – puisque modifier l’ordre du monde et la vitesse de passage aux caisses n’est pas en mon pouvoir – d’accepter le destin et, tant que j’y suis, de l’accompagner.

Désormais, je mets mes pommes (de la Delbard Jubilé, quand j’en trouve) dans un sachet troué, je n’oublie pas de prendre quelques produits sans étiquette, je me fais aider de Lucienne, ma vieille voisine parkinsonienne, pour remplir mes paniers, je paye par chèque (et de ceux que l’on n’arrive jamais à déchirer, La Poste par exemple), je donne mon vieux permis de conduire dont les numéros interminables sont aussi illisibles, j’entame une conversation avec la caissière (je dis caissière parce que, selon l’INSEE, 66% des caissiers sont des caissières) sur les méthodes de management dans la grande distribution. Enfin, avant de partir, sincèrement compatissant, je salue les malheureux derrière qui partagent mon terrible syndrome et mon destin fatal.

Partager cet article

11 juin 2015 4 11 /06 /juin /2015 02:45

L’avenir appartient à ceux qui se lèvent.

Aux autres le passé, glorieux le cas échéant.

Partager cet article

10 juin 2015 3 10 /06 /juin /2015 02:39

À chaque saison des amours l’éléphant des forêts, le homard bleu, le concombre de mer et quelques autres rejouent leur rituel nuptial. D’accord, ça peut être élégamment chorégraphié mais c’est, depuis des millénaires, rigoureusement le même show. Et pourtant, ça marche !

Alors que nous, dépourvus de trompe, de pinces et de tentacules buccaux, nous devons à chaque fois écrire un nouveau poème. (Et l’issue escomptée est fort incertaine.)

Partager cet article

9 juin 2015 2 09 /06 /juin /2015 02:10

Moi, je vente en do# mineur.

(Il se vante, ça se sent).

Partager cet article

8 juin 2015 1 08 /06 /juin /2015 06:24

On trouve toujours des vertus à ce qui nous convient.

Le requin réunionnais vante l’audace généreuse et la liberté inaliénable du surfeur blond.

Partager cet article