C'est Peu Dire

  • : Les Restes du Banquet
  • : LA PHRASE DU JOUR. Une "minime" quotidienne, modestement absurde, délibérément aléatoire, conceptuellement festive. Depuis octobre 2007
  • Contact

Et Moi

  • ARNO
  • Philosophe inquiet, poète infidèle, chercheur en écritures. 55°3 E 21°5 S.

Un Reste À Retrouver

26 juillet 2014 6 26 /07 /juillet /2014 02:57

Trois astuces presque gratuites pour maîtriser les quatre principes architectoniques qui accélèrent la compréhension des cinq règles d’or donnant accès aux deux voies royales de la sagesse ultime.

Une carte interactive en 3D est en cours de réalisation.

(François, le Dalaï et M6 vont nous détester).

[1ère astuce offerte]

Partager cet article

25 juillet 2014 5 25 /07 /juillet /2014 02:37

Je préfère le menteur au sectaire, le Munster au Saint-nectaire, la montagne au bord de mer et Lou Reed à Jenifer.

(C’est moins qu’un zeste de métaphysique des mœurs mais plus qu’un reste de tripatouilleur d’éthique).

Partager cet article

24 juillet 2014 4 24 /07 /juillet /2014 02:59

Plop

Glou glou glou

Hips

Waaaaouh

Burp

Tagada tchou-tchou [Sic]

Zzzz

Partager cet article

23 juillet 2014 3 23 /07 /juillet /2014 02:15

Être ensemble sans l’être. L’iPhone serait-il en train de lever notre paradoxale insociable sociabilité ?

(Restera la question de la reproduction mais Apple et Samsung nous trouveront bien une e-solution.)

Partager cet article

22 juillet 2014 2 22 /07 /juillet /2014 02:23

La fente verticale symboliserait les gratte-ciels new yorkais dans les tableaux de Fontana ! Fichtre. Diantre. Quel imaginaire !

La fente verticale me fait penser plutôt aux meurtrières des châteaux forts ou éventuellement au sourire de Mademoiselle X, allongée sur le côté.

Partager cet article

21 juillet 2014 1 21 /07 /juillet /2014 03:05

L’intime n’est pas le dedans. Il est le pli, l’ami ou l’amant, le frisson, le murmure et le retrait, le poème échangé, l’ombre ou l’aveu. Pas le dedans.

Partager cet article

20 juillet 2014 7 20 /07 /juillet /2014 02:02

Si Dieu existait et si j’étais Lui, J’en distribuerais des taloches. Et ce serait au lit sans dessert avec confiscation des chars et missiles.

Partager cet article

19 juillet 2014 6 19 /07 /juillet /2014 02:02

Une nouvelle étagère, c’est un peu comme une nouvelle route. On imagine que ça va résorber les embouteillages, fluidifier la circulation, aérer l’espace, libérer le paysage et tout au contraire, par un curieux phénomène électromagnétique (?), ça induit une arrivée massive de nouveaux livres et multiplie les kilomètres de bouchon.

Partager cet article

18 juillet 2014 5 18 /07 /juillet /2014 02:33

Marre des apophtegmes prudhommesques, des dogmes rogues et accidentogènes, des sentences vétillardes, moisies, nécrosées, des admonitions barbifiantes et saumâtres, des parénèses insapides, inhabitées et merdeuses pourtant.

Veux des champs de tournesols ébouriffés, des souffles iodés qui portent à gauche et des petits livres du jour qui se gardent mal.

Partager cet article

17 juillet 2014 4 17 /07 /juillet /2014 02:02

J’adore mon époque.

(Jamais on n’a connu un avenir aussi flambant ni un passé aussi abondant.)

Partager cet article