C'est Peu Dire

  • : Les Restes du Banquet
  • : LA PHRASE DU JOUR. Une "minime" quotidienne, modestement absurde, délibérément aléatoire, conceptuellement festive. Depuis octobre 2007
  • Contact

Et Moi

  • ARNO
  • Philosophe inquiet, poète infidèle, chercheur en écritures. 55°3 E 21°5 S.

Un Reste À Retrouver

31 juillet 2016 7 31 /07 /juillet /2016 02:31

… et ma voisine d’ajouter, non, le plus grand mystère, c’est que certains aient continué de sourire après l’invention du miroir.

Partager cet article

30 juillet 2016 6 30 /07 /juillet /2016 02:41

Rature tes plus belles idées, alors peut-être, hors des gribouillis, bondiront les traits vivants de tes pensées.

Partager cet article

29 juillet 2016 5 29 /07 /juillet /2016 02:24

Que l’on ait souri avant d’inventer le miroir, voilà bien un grand mystère.

Partager cet article

28 juillet 2016 4 28 /07 /juillet /2016 02:50

Bon, mais quand l’aube vous emporte, n’avez-vous pas encore un pied qui traîne dans quelques rêves, et quand vous vous mettez à écrire, en avez-vous fini avec la vraie vie, et cesse-t-on d’être jeune pour être vieux, et là où tes lèvres commencent, n’est-ce pas encore un peu ta joue ?

D’où nous vient cette obsession des frontières bien gardées ?

Partager cet article

27 juillet 2016 3 27 /07 /juillet /2016 02:36

Parfois manquent les mots pour dire l’effroi, l’horreur, la stupeur, la fureur, la terreur, la colère ou la tristesse, l’abomination, le dégoût, l’abattement, le désarroi, l’épouvante, la haine, la rage, l’incompréhension. Enfin non, les mots ne manquent pas, ils sont là, presque aussi nombreux que tous ces morts et ces blessés, et il faut les répéter pour ne pas oublier, comme il faut répéter les noms de tous ces morts et ces blessés, pour ne pas tout confondre, ne pas se résigner, ne jamais s’habituer et se taire.

Partager cet article

26 juillet 2016 2 26 /07 /juillet /2016 02:37

Le pois chiche est riche,

Le Grand Prince est mince.

- Le haïku itou.

Partager cet article

25 juillet 2016 1 25 /07 /juillet /2016 02:03

Je suis le passager

Et je ride et je ride

Partager cet article

24 juillet 2016 7 24 /07 /juillet /2016 02:57

Soigne tes relations.

Je veux dire tes regards, tes liens, tes départs, tes écoutes, tes rêves et tes chemins, tes dons, tes morts, soigne tes caresses, tes comparaisons, tes échanges, tes chants, tes horizons, tes souvenirs et tes oublis, tes dehors, tes paysages, tes histoires, oui, tes relations aussi, soigne-les si tu veux.

Partager cet article

23 juillet 2016 6 23 /07 /juillet /2016 02:21

Quant au nouvel amoureux de ma jolie voisine, il était effectivement dans mon TOP 8 milliards des humains les plus charmants.

Partager cet article

22 juillet 2016 5 22 /07 /juillet /2016 02:39

Qu’est-ce qui fait que certains se passionnent pour le chat de Schrödinger et d’autres pour le chien de Paris Hilton ?

(Pour info, il s’agit de Prince, un Loulou de Poméranie, beaucoup plus classe qu’Oliver, le Maltipoo de Rihanna – à propos, elle n’est ni avec Drake, ni avec Leonardo DiCaprio, ce ne sont que des rumeurs. Drake ? C’est le rappeur canadien qui a pris parti pour Kim Kardashian dans le litige qui l’oppose à Taylor Swift, et c’était courageux de sa part. De toute façon, Taylor, depuis sa rupture avec Calvin Harris, le mois dernier, elle fait n’importe quoi. Bon Leonardo, vous connaissez).

Partager cet article

21 juillet 2016 4 21 /07 /juillet /2016 02:26

Est-ce tricher que se cacher quand on pleure ; est-ce mentir que se montrer quand on rit ?

L’homme est l’animal qui règle.

Partager cet article

20 juillet 2016 3 20 /07 /juillet /2016 02:23

Expliquer, c’est éliminer de nombreuses causes et en méconnaître beaucoup pour n'en retenir qu'une ou deux.

Partager cet article

19 juillet 2016 2 19 /07 /juillet /2016 02:12

Être, oui, c’est un bon début. Faites maintenant !

Partager cet article

18 juillet 2016 1 18 /07 /juillet /2016 02:01

Fort heureusement pour la littérature, quand vient l’envie d’écrire ses mémoires, la mémoire s’en va, le plus souvent.

Partager cet article

17 juillet 2016 7 17 /07 /juillet /2016 02:24

Le brouhaha odieux de ces politiques opportunistes est comme l’écho de l’immonde explosion meurtrière. Plutôt que de prolonger l’état d’urgence, ne pourrait-on prolonger la minute de silence ?

Partager cet article

16 juillet 2016 6 16 /07 /juillet /2016 02:55

Il est des livres comme certains bikinis qui laissent peu de place à l’imagination mais supportent bien la crème solaire. D’autres, lunaires et solitaires ne résistent pas à la plage.

Partager cet article

15 juillet 2016 5 15 /07 /juillet /2016 02:54

Ce que nous apprend l’expression âme sœur, ce n’est pas tant que quelqu’un quelque part nous attend et nous convient mais plutôt que nous ne sommes qu’une pièce d’un puzzle, qu’un mot d’une histoire, qu’une note de la partition, à la fois essentiel et dérisoire, ridicule et indispensable.

Partager cet article

14 juillet 2016 4 14 /07 /juillet /2016 02:52

À ma mie

Mon amie

À tes monts

Mon aimant

À mon mât

Mes amants

À tes mains

Et ton hein

À tes mais

Et ton eh

Et mon han

À maman

Partager cet article

13 juillet 2016 3 13 /07 /juillet /2016 02:56

– Restons amis, j’ai peur autrement que ça casse.

– Soyons amants, j’ai peur autrement que ça lasse.

Partager cet article

12 juillet 2016 2 12 /07 /juillet /2016 02:43

Me tic et you toc.

Partager cet article

11 juillet 2016 1 11 /07 /juillet /2016 02:54

Musicien raté, peintre méconnu, poète sans œuvre… c’est agaçant, j’ai parfois le sentiment de ne faire que des poteaux. J'ai bien envie de me remettre à la crapette, c'est exigeant mais j'avais quelques dispositions, enfant.

Partager cet article

10 juillet 2016 7 10 /07 /juillet /2016 02:58

– Non mais c’est complétement absurde vos trucs !

– Ah ! Merci, c’est gentil.

Partager cet article

9 juillet 2016 6 09 /07 /juillet /2016 02:20

Et rappeler que l’intelligence ne consiste pas à résoudre des tests mais à cueillir et composer des bouquets bien accordés, assembler des idées qui s’entendent ou des alliés qui consentent et se comprennent.

Partager cet article

8 juillet 2016 5 08 /07 /juillet /2016 02:26

Négliger, ce n’est pas ignorer le négligeable, c’est fabriquer de la rupture.

Partager cet article

7 juillet 2016 4 07 /07 /juillet /2016 02:07

Je suis tombé hier sur cette question difficile (allez savoir ce qui m’y a conduit) : « puis-je commencer ma rééducation du périnet alors que je viens d’avoir mes règles ? ».

Ma règle à moi, justement, c’est de ne pas se hasarder sur des terrains glissants ou inconnus. Je me contenterai donc de signaler ceci.

Le périnet est un des noms vulgaires du coq huppé appelé aussi, quand on est snob et savant, le Hollandais à huppe (la poule huppée est dénommée très logiquement, la périnette – à ne pas confondre avec sa cousine la padoue, qui porte, en plus de sa huppe, une barbe épaisse et des favoris développés qui la rendent sensible à l’humidité et en font donc une mauvaise couveuse). Le périnet vierge quant à lui, comme le baume de poix ou la térébenthine de Chio, est une résine liquide (à distinguer des résines sèches telles la colophane, la poix de Bourgogne ou la pègle, par exemple) si l’on en croit le pharmacien Simon Morelot (rien à voir avec le médiocre et pédant Monsieur Homais). Ajoutons que l’on évitera facilement la confusion avec les trompes de chasse Périnet (1) fabriquées depuis 1829 (comptez 1200 € pour un modèle enfant et 3700 € pour la Pettex Muffat) en utilisant une majuscule.

 

(1) Pour éviter cette fois la confusion avec la réserve du Périnet (majuscule) qui se trouve à Madagascar, on nommera celle-ci plutôt le Parc Andasibe-Mantadia d'Alaotra-Mangora (a).

 

(a) Pour plus de détails, on lira les nombreux articles toujours très éclairants de Herijaona Randriamanantenasoa. (Nous ignorons s’il existe un lien de parenté avec le jeune pétanquiste – pointeur en doublette – Yoan Randriamanantenasoa).

Partager cet article